Hayabusa 2 et OSIRIS-REx : après les comètes, les astéroïdes !

Je suis désolé de revenir (encore) sur les astéroïdes, mais l’activité est forte en ce domaine !

Pour ceux qui n’auraient pas suivi, les astéroïdes sont l’objet de la convoitise de plusieurs sociétés privées (tel que Planetary Resources, soutenu par Larry Page, le cofondateur de Google), mais aussi de plusieurs Etats, comme le Luxembourg ou encore la Chine.

Ainsi, cette dernière a, par la voix de Ye Peijian (responsable du programme spatial chinois), annoncé le 3 mars 2017 que les astéroïdes étaient un objet d’intérêt pour la République Populaire « parce que leurs ressources seront importantes dans le développement futur de l’humanité« .

Mais ne mettons pas la charrue avant les boeufs : avant toute exploitation éventuelle, encore faut-il avoir une vague idée de l’emplacement et de la composition des astéroïdes. Ce travail de « cartographie » et de prospection est absolument fondamental. Où trouver les corps riches en eau, en métal?

Afin de déterminer ces éléments, deux missions importantes peuvent être citées : Hayabusa 2 et Osiris-Rex !

La mission japonaise : Hayabusa 2

Hayabusa 2 est une sonde spatiale de la JAXA, l’agence spatiale japonaise, qui a été lancée en décembre 2014.

Elle a pour destination l’astéroïde portant le joli nom de (162173) Ryugyu et devrait arriver à destination entre juillet 2018 et février 2019. Cet astéroïde est ce que l’on appelle un géocroiseur, c’est-à-dire un astéroïde dont l’orbite est proche de celle de la Terre ou qui la recoupe.

L’objectif est de réussir à y poser deux mini-rovers, ce qui n’a rien d’une partie de plaisir : essayez d’imaginer le fait de poser un petit robot télécommandé sur un caillou d’à peu près 900 mètres de diamètre filant à toute vitesse, et ce à plusieurs millions de kilomètres de distance !

Itokawa1
Ce n’est pas Ryugyu. Mais je vous laisse imaginer le défi de faire atterrir délicatement quoique ce soit sur un tel terrain. Sans compter que ça bouge.

C’est pourtant là la mission assignée à Hayabusa 2. Si tout se déroule comme prévu, la mission prendra fin en 2020 en nous ramenant quelques précieux milligrammes de poussière d’astéroïde.

Une petite pensée pour cette future mission, très ambitieuse, qui, je l’espère, connaîtra un autre destin que Philae.

La mission américaine : Osiris-Rex

Osiris-Rex est le nom d’une sonde spatiale qui a pour objet de cartographier Bennu, un astéroïde géocroiseur de type C (pour ceux voulant savoir ce qu’est un astéroïde de type C, vous pouvez en apprendre plus ici), de 500 mètres de diamètre environ.

L'astéroïde Bennu

Cette sonde a été lancée le 8 septembre 2016 ; elle devrait arriver en août 2018 aux environs de Bennu, et étudiera l’astéroïde à compter de cette date jusqu’en juillet 2020, où elle tentera de prélever un échantillon du sol (quelques grammes), avant un retour sur Terre programmé pour septembre 2023.

A noter qu’en février 2017, cette sonde s’était vu assigner un objectif secondaire pendant son transit vers Bennu : trouver des astéroïdes troyens au point L4 du système Soleil-Terre, c’est-à-dire trouver un astéroïde « piégé » là où la gravité de la Terre et du Soleil « s’annule ». Malheureusement, il semblerait que la sonde n’ait trouvé aucune trace d’un quelconque astéroïde.

J’assurerai le suivi de ces missions ; ceci dit, nous avons le temps de voir venir !

Petite annonce en passant : je vais essayer de diversifier les thématiques traitées, mais je vous garde la surprise pour la semaine prochaine !

2 réflexions sur “Hayabusa 2 et OSIRIS-REx : après les comètes, les astéroïdes !

  1. Ping : Le New Space, qu’est-ce que c’est? – Journal d'un Curieux

  2. Ping : KPLO : quand la Corée du Sud explore la Lune – Journal d'un Curieux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s