KPLO : quand la Corée du Sud explore la Lune

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vous propose une brève, une petite information comme ça, en passant : la sonde KPLO (Korea Pathfinder Lunar Orbiter) de l’Agence spatiale sud coréenne KARI (Korea Aerospace Research Institute) devrait être envoyée vers la Lune vers décembre 2018, avec possible report à décembre 2020 (je trouve des informations contradictoires à ce sujet).

Korean+Lunar+Exploration+Project_01

Le projet coréen d’exploration lunaire est là pour permettre de vérifier la fiabilité de la technologie coréenne. C’est une illustration, à mon sens, de ce que j’avais déjà expliqué dans mon article sur le le New Space : de plus en plus d’acteurs se lancent dans la course à la conquête spatiale, course qui semble devoir s’accélérer à compter de 2020.

La mission KPLO est la première étape du programme d’exploration lunaire coréen ; la prochaine étape comprendra un deuxième orbiteur lunaire et un module d’atterrisage qui devrait déployer un rover sur la surface de la Lune en 2022 (soit presque dix ans après la Chine et ses missions Chang’e).

Les objectifs de la mission KPLO sont les suivants :

  • sécuriser la technologie nécessaire à l’exploration spatiale ;
  • établir un réseau de télécommunications dans l’espace lointain ;
  • tester les technologies de pointe pour l’exploration scientifique.

Je reste vigilant sur le suivi, de plus en plus d’acteurs nationaux et d’entreprises semblent prêtes à venir explorer la Lune, pariant sur l’éventualité que cette dernière pourrait présenter un intérêt stratégique et économique.

Un dernier commentaire sur la mission KPLO : c’est une démonstration que la course à l’Espace concerne toujours plus de pays, certes, mais aussi qu’il y a une véritable dimension régionale à la chose lorsque les Etats sont concernés. En effet, l’ambition coréenne ne me paraît pas sans lien avec le programme spatial chinois des dernières années mais aussi le programme spatial japonais (de l’agence JAXA), que j’avais brièvement évoqué lorsque j’ai exposé le projet de parvenir à récolter des échantillons d’astéroïde grâce à la sonde Hayabusa 2.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s