KPLO : quand la Corée du Sud explore la Lune

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vous propose une brève, une petite information comme ça, en passant : la sonde KPLO (Korea Pathfinder Lunar Orbiter) de l’Agence spatiale sud coréenne KARI (Korea Aerospace Research Institute) devrait être envoyée vers la Lune vers décembre 2018, avec possible report à décembre 2020 (je trouve des informations contradictoires à ce sujet).

Korean+Lunar+Exploration+Project_01

Le projet coréen d’exploration lunaire est là pour permettre de vérifier la fiabilité de la technologie coréenne. C’est une illustration, à mon sens, de ce que j’avais déjà expliqué dans mon article sur le le New Space : de plus en plus d’acteurs se lancent dans la course à la conquête spatiale, course qui semble devoir s’accélérer à compter de 2020.

Lire la suite

Le Google Lunar X Prize – le privé à l’assaut de la Lune !

La première course vers la Lune s’est terminée il y a cinquante années de cela, dans les années 1970. Depuis les missions Apollo et Luna, c’était un peu le calme plat du côté exploration lunaire.

Cette époque est terminée. Je l’évoquais déjà dans mon précédent article listant les missions relatives à l’exploration lunaire dans les prochaines années. En conclusion de cet article, je faisais référence au Google Lunar X Prize, une nouvelle compétition qui va trouver son dénouement final dans les prochains mois.

L’objet de cette compétition est simple : parvenir à démontrer qu’on peut explorer la Lune avec des capitaux essentiellement privés et à des coûts incroyablement bas en comparaison de ce qui se faisait jusque-là.

Lune-Nikon-600-F4_Luc_Viatour

Cette promesse, un peu folle, pourra-t-elle être tenue? C’est ce qu’on va voir.

Lire la suite

Le plongeon final de Cassini – quelques photos souvenirs

Cet article sera bref.

Cette semaine, Cassini mettra fin à des années de bons et loyaux services en se précipitant dans l’atmosphère de Saturne, terminant sa carrière en une explosion superbe à des milliards de kilomètres de la Terre.

Je ne pouvais pas laisser un tel événement passer sans le relever.

Lire la suite

Hayabusa 2 et OSIRIS-REx : après les comètes, les astéroïdes !

Je suis désolé de revenir (encore) sur les astéroïdes, mais l’activité est forte en ce domaine !

Pour ceux qui n’auraient pas suivi, les astéroïdes sont l’objet de la convoitise de plusieurs sociétés privées (tel que Planetary Resources, soutenu par Larry Page, le cofondateur de Google), mais aussi de plusieurs Etats, comme le Luxembourg ou encore la Chine.

Ainsi, cette dernière a, par la voix de Ye Peijian (responsable du programme spatial chinois), annoncé le 3 mars 2017 que les astéroïdes étaient un objet d’intérêt pour la République Populaire « parce que leurs ressources seront importantes dans le développement futur de l’humanité« .

Mais ne mettons pas la charrue avant les boeufs : avant toute exploitation éventuelle, encore faut-il avoir une vague idée de l’emplacement et de la composition des astéroïdes. Ce travail de « cartographie » et de prospection est absolument fondamental. Où trouver les corps riches en eau, en métal?

Lire la suite

Un petit calendrier de l’exploration lunaire – 2017

Pour ceux nés dans les années 1970 ou 1980, les programmes spatiaux semblent davantage appartenir au passé qu’à l’avenir.

En effet, après la mission Luna 24 en août 1976, la Lune semble avoir parfaitement désintéressé les nations du monde pendant près de 30 ans (seules quatre missions prenant place dans cet intervalle, à comparer aux 90 missions ayant pris place entre 1950 et 1976).

De toute évidence, ce désintérêt a pris fin et nous sommes à l’aube d’une nouvelle course à l’espace, où la Lune prend toute sa place.

Lire la suite