Histoire des Royaumes Oubliés : les Guerres des Couronnes

Bonjour à tous !
Je continue dans ma lancée, peut-être un peu trop ambitieuse au vu de mon rythme de publication, en attaquant la suite de l’Histoire des Royaumes Oubliés.

Dans le précédent article, nous avons pu voir près de 12.000 ans d’histoire, une période connue sous le nom de Première Floraison. Résumons les points les plus importants, qui vont avoir un effet direct sur les Guerres des Couronnes, qui, elles, vont se dérouler sur une période de près de 3000 ans (de -12.000 CV à -9.000 CV). 

Le premier événement notable est la Première Fracture intervenue en -17.600 CV, un événement lié à l’utilisation d’un rituel surpuissant de Haute Magie, avec pour objectif de créer une île arrachée du paradis elfique d’Arvandor pour la placer sur Toril directement. Le rituel a été un succès, même s’il causa un nombre effroyable de dommages et de morts, notamment dans le royaume d’Ilithyr (un royaume elfique situé au Sud de Faerûn), où un grand nombre de suivants de Vhaeraun périrent. Les suivants de Lolth, eux, survécurent au cataclysme.
Vhaeraun est un dieu globalement moins cruel que Lolth : cette dernière est une entité démoniaque ayant pu accéder à la divinité, haïssant Corellon Larethian (le dieu principal des elfes) et aimant les sacrifices d’humanoïdes à sa gloire, la surveillance de masse et la soumission absolue en actes comme en pensées à son règne. Son modèle de société favori : la théocratie totalitaire.
Par ailleurs, rappelons que les elfes sombres étaient contre l’utilisation de ce rituel de Haute Magie. Ils ont été ignorés, et en ont pourtant payé le prix comme les autres. L’amertume, voire la colère et la rancune, étaient donc au rendez-vous.

Cette montée en puissance de Lolth est un effet de bord imprévu de ce rituel de haute-magie.

L’autre fait important est la montée en puissance d’Aryvandaar, un royaume des elfes dorés (ou elfes du soleil), devenant une puissance militaire avec une idéologie impérialiste et expansionniste. On peut également ajouter à cela la réalisation d’une possible revendication légitime sur le trône du royaume voisin, Miyeritar.

Ces deux faits, mis bout à bout, expliquent en très grande partie la succession de guerres qui va aboutir à la fin de l’hégémonie elfique sur le continent.

La Première Guerre des Couronnes

La Première Guerre des Couronnes trouva ses origines dans les tensions croissantes entre Aryvandaar, un royaume elfique puissant et expansionniste, et Miyeritar, un royaume voisin peuplé principalement d’elfes verts et d’elfes des ombres. Les dirigeants d’Aryvandaar, les elfes dorés, étaient convaincus de la supériorité de leur race et aspiraient à étendre leur domination sur les autres royaumes elfiques.

Le prétexte pour l’invasion fut la revendication d’un descendant légitime au trône de Miyeritar, qui avait été usurpé par une faction rebelle. Les dirigeants d’Aryvandaar affirmèrent qu’ils voulaient simplement rétablir l’ordre et la justice en aidant le prétendant légitime à reprendre le pouvoir. Cependant, il était évident que leur véritable objectif était d’annexer Miyeritar et d’affirmer leur hégémonie sur la région.

La Première Guerre des Couronnes débuta en -12.000 CV lorsque les forces d’Aryvandaar lancèrent une invasion massive sur Miyeritar. Les elfes dorés utilisèrent leur supériorité militaire et magique pour assiéger et capturer les villes et les forteresses de Miyeritar, une à une.

Les défenseurs de Miyeritar résistèrent vaillamment, mais ils étaient désavantagés en termes de nombre et de puissance. Malgré leur courage, ils ne purent contenir l’avancée inexorable des forces d’Aryvandaar. 

Après plusieurs siècles de guerre, Miyeritar finit par être vaincu et annexé par Aryvandaar en -11.800 CV. La défaite de Miyeritar marqua un tournant dans l’histoire des Royaumes Oubliés, car elle révéla au grand jour les ambitions impérialistes d’Aryvandaar et provoqua une méfiance croissante entre les différents royaumes elfiques.

La Deuxième Guerre des Couronnes

La Deuxième Guerre des Couronnes débuta en -11.700 CV, lorsque le royaume des elfes noirs d’Ilythiir, allié de Miyeritar, lança une attaque contre le royaume des elfes de la lune d’Orishaar. Le conflit s’intensifia rapidement, impliquant Thearnytaar, Eiellûr et Syòrpiir, qui furent finalement détruits. La brutalité des attaques d’Ilythiir conduisit à la création de l’épithète « dhaerow », signifiant « traître », pour désigner les elfes noirs d’Ilythiir.

En -11.600 CV, Ilythiir détruit Syòrpiir par le feu, les isolant de leurs alliés.

Un siècle plus tard, Thearnytaar et Eiellûr s’allient et déclarent la guerre à Ilythiir, dénonçant leur destruction et l’utilisation du feu. Lolth en profite pour envoyer le seigneur balor Wendonai pour séduire un puissant clan Ilythiiri, renforçant l’influence de l’église de Lolth au sein de la nation des elfes noirs.

En -11.450 CV, Thearnytaar et Eiellûr, avec l’aide minimale de Keltormir et Shantel Othreier, envahissent Ilythiir, cherchant à détruire ou réformer les elfes noirs avant que d’autres royaumes ne tombent. Plus de la moitié de leurs forces sont décimées par les magies corrompues des elfes noirs. Cette partie de la guerre sera appelée « Guerre de Sable ».

A nouveau, les Ilythiiri utilisent le feu pour détruire le royaume d’Eiellûr et l’isoler. Des elfes verts, trahissant les leurs, ont également aidé Ilythiir, espérant apaiser la situation et rétablir la paix.

Les traîtres d’Eiellûr sont récompensés par Ilythiir avec une partie de la jungle surplombant la rivière Talar, qui deviendra la Vallée Brumeuse. Les survivants sont appelés Or’Tel’Quessir.
La guerre continue pendant encore deux siècles, jusqu’en -11.200 CV, date à laquelle Thearnytaar tombe finalement face aux impitoyables elfes noirs, qui utilisent des monstres asservis et des morts-vivants pour occuper les bois enchevêtrés de ronces. Ilythiir entre directement en conflit avec le royaume majeur de Keltormir le long de ses frontières orientales et méridionales.

Les conflits d’Ilythiir ont contribué à la dégradation de l’image des elfes noirs et à l’isolement d’Ilythiir vis-à-vis des autres royaumes elfiques. Cette guerre, ainsi que les conflits qui ont suivi, ont marqué la fin de l’âge d’or des elfes et le début d’une ère de déclin et de fragmentation.

La Troisième Guerre des Couronnes

Malkizid, le solar déchu

La Troisième Guerre des Couronnes débute en -10 900 CV, lorsque les accords entre Shantel Othreier et Aryvandaar, désormais connu sous le nom de l’Empire Vyshaantar, échouent. Malkizid, un solaire déchu, devient le protecteur secret des seigneurs Vyshan.

En -10 700 CV, la Bataille du Théâtre des Dieux se déroule dans l’actuel Tunlands, situé à l’est de Shantel Othreier. Cette bataille est l’une des plus importantes et coûteuses de toutes les guerres des Couronnes, avec près de 70 000 elfes et 100 000 orques morts. Aryvandaar sort victorieux et occupe la moitié nord de Shantel Othreier.

En -10 600 CV, Shantel Othreier est conquis par l’Empire Vyshaantar d’Aryvandaar suite à la mort mystérieuse du Coronal Ynloeth. Des combattants de guérilla et des mages rebelles émergent dans certaines parties de Miyeritar et des territoires nouvellement conquis. Seul Ardeep, un royaume vassal de Shantel Othreier, ne tombe pas aux mains des Vyshaan.

En -10 500 CV, le Sombre Désastre frappe : Miyeritar est englouti par des tempêtes meurtrières qui réduisent en trois mois cette forêt et ce royaume en terres désolées. Bien qu’aucune preuve n’ait jamais été trouvée, beaucoup pensent que les Hauts Mages d’Aryvandaar sont à l’origine du Désastre Obscur. La majorité des fidèles d’Eilistraee, une déesse importante de Miyeritar, meurent dans le cataclysme, un coup dont la déesse et son église ne se remettront pas avant des millénaires.

Le royaume elfique d’Ardeep est finalement conquis par Aryvandaar. Au cours des cent années nécessaires pour soumettre cette terre, les Vyshaan tuent deux de ses dirigeants, Ilitharath et son petit-fils Tarosspur. L’horreur provoquée par le Sombre Désastre instaure une paix précaire de quatre décennies, tous les elfes de Féérune étant terrifiés par les ravages causés par les guerres des Couronnes.

La Quatrième Guerre des Couronnes

La Quatrième Guerre des Couronnes commence vers -10 450 CV, avec l’attaque vengeresse d’Ilythiir en réaction à la destruction de Miyeritar. Les elfes noirs d’Ilythiir utilisent ouvertement les pouvoirs corrompus de Lolth, Ghaunadaur et d’autres dieux maléfiques.

En -10 300 CV, les elfes de Keltormir, pris en étau entre les Vyshaan d’Aryvandaar et le clan elfe noir Hune d’Ilythiir, se replient stratégiquement de l’est de Keltormir, maintenant leurs lignes à la lisière des Hautes Terres.

Vers -10 270 CV, les campagnes de la Pierre et de la Griffe commencent, suite au retrait des forces de Keltormir pour défendre ses propres frontières. Les forces d’Aryvandaar et d’Ilythiir s’affrontent pendant deux siècles dans les montagnes infestées de géants et les plaines revendiquées par les Wemics, au nord de Keltormir.

En -10 110 CV, face aux elfes noirs corrompus d’Ilythiir et à la destruction incessante des terres elfiques par le feu, plus de 1 000 prêtres et Hauts Mages d’Illefarn et d’autres régions libres prient avec ferveur Corellon Larethian et les Seldarine pour obtenir leur salut.

En -10 100 CV, les elfes noirs d’Ilythiir, grâce à des dragons asservis et à d’autres pouvoirs, embrasent l’intégralité de Shantel Othreier, détruisant plus de 70 % de ses arbres en 50 ans.

En -10 000 CV, la Chute des Drows se produit lorsque la magie de Corellon, canalisée par ses prêtres et Hauts Mages, transforme les elfes noirs corrompus d’Ilythiir en drows. Tous les drows se retirent dans l’Outreterre en l’espace de deux mois. Un mois après la Chute des Drows, les elfes sont convoqués par les Seldarine au site qui deviendra la Cour Elfique, afin de régler leurs différends et restaurer la paix.

Vers -9900 CV, Aryvandaar commence à persécuter secrètement les Hauts Mages et les prêtres, cherchant à les détruire ou les contrôler pour éviter qu’ils ne les forcent à connaître un sort similaire à celui des drows.

Bien qu’Illefarn et sa colonie dans le Bois de Llewyr ne soient pas complètement détruits, ils sont annexés par Aryvandaar après la mort de leur noblesse, composée de prêtres et de hauts mages, sous la persécution du Coronal Giilvas Vyshaan de plus en plus fou. De nombreux elfes des deux terres fuient vers les vestiges de Shantel Othreier.

En -9 800 CV, les forces de l’Empire Vyshantaar occupent tous les royaumes elfiques (à l’exception de Keltormir), de la Haute Forêt d’Aryvandaar aux forêts étouffantes du sud d’Ilythiir. Ils commencent la colonisation et l’établissement d’Eternelle Rencontre. Une grande force d’elfes Llewyrr échappe à l’oppression du continent et s’installe en isolation et en sécurité parmi les montagnes des îles Moonshae. Leur nouvelle terre devient Synnoria, d’après la reine elfe qui a conduit les Llewyrr vers ce sanctuaire insulaire. La Yuirwood est colonisée par de petits nombres de Sy’Tel’Quessir à la suite des Guerres des Couronnes.

Vers -9 600 CV, l’essor des premières civilisations drow dans l’Outreterre sous le sud de Faerûn et leur harcèlement constant des forces Vyshantaar au cours des cinq siècles suivants contribuent à empêcher Aryvandaar d’annexer Keltormir ou d’autres terres.

La Cinquième Guerre des Couronnes

Vers -9200 DR, la Cinquième Guerre des Couronnes débute avec la Première Proclamation de la Cour Elfique, provoquant la révolte des nobles d’Aryvandaar. La Cour Elfique, les prêtrises du Seldarine et les Hauts Mages, longtemps dissimulés, rétablissent des foyers de résistance et de liberté à travers tout l’Empire Vyshantaar, fragmentant les armées et les nobles pour limiter leur coordination. Le solaire Malkizid abandonne la Maison Vyshaan et se retire vers les plans inférieurs.

En -9000 DR, la Cinquième Guerre des Couronnes s’achève avec la défaite totale des Vyshaan et la dissolution d’Aryvandaar. Une grande partie de la Haute Forêt est laissée à l’abandon, permettant aux dieux de restaurer la paix en son sein. La folie du clan Vyshaan force même leurs plus fervents partisans à les abandonner avant que tous les elfes ne périssent sous leurs coups. Bien que le destin final des elfes Vyshaan ne soit pas consigné, la majorité des Tel’Quessir pensent qu’ils ont été exécutés par la Cour Elfique. Néanmoins, certaines histoires, susurrées siècles après siècles, racontent que les quatre fils de Vyshaan se sont échappés vers l’ouest et les étoiles afin de rassembler discrètement leurs forces, attendant le moment propice pour revenir en gloire sur Féérune.

Les implications des Guerres des Couronnes

Vous l’aurez peut-être saisi, mais ces guerres fratricides ont plusieurs grandes implications intéressantes. Déjà, suite à la Première Fracture, la Haute Magie était sans doute suspecte. La Descente, le Sombre Désastre, et le cortège d’horreurs des Guerres des Couronnes, couplé avec les campagnes d’assassinats, ont fait de la Haute Magie quelque chose de rare, mystérieux et jugé comme extrêmement dangereux et risqué.

Une autre implication est que la chronologie telle qu’exposée ci-dessus n’est pas connu des elfes. Ni le rôle de Malkizid, ni même la reconnaissance de la faute des hauts-elfes eux-mêmes (qui sont très probablement responsables du gros du conflit) ne semble connu. Cela transparaît du fait que les drows sont tous haïs, sans distinction, Eilistrae étant jugée comme un mythe (une telle déesse ne peut être acceptée car cela impliquerait que tous les drows n’étaient pas coupables, que la Descente était une injustice, et qu’il faudrait peut-être s’interroger sur les responsabilités de leurs glorieux ancêtres…). Une analyse de la chronologie permet de comprendre qu’effectivement, les elfes noirs d’Ilythiir sont coupables de crimes de guerre, mais rappelons que la Descente a concerné tous les elfes noirs, y compris ceux vivants dans des nations victimes de l’impérialisme d’Ilythiir, et qu’Aryvandaar est bien l’instigateur de quasiment toutes les Guerres des Couronnes.

Idées de campagnes fondées sur les Guerres des Couronnes

Deux idées me viennent avec les Guerres des Couronnes :

Avec la première idée, les joueurs, un groupe d’aventuriers originaire de Faerûn, découvrent l’existence des fils de Vyshaan qui ont fui Faerûn et se sont réfugiés dans les étoiles grâce à la technologie des spelljammers. Ils doivent explorer les confins de l’espace, dévoiler les plans des fils de Vyshaan et empêcher leur retour triomphal, qui pourrait plonger le monde dans une nouvelle guerre.

C’est l’occasion de relier les Guerres des Couronnes avec l’empire des elfes astraux, qui peut être lié aux fils de Vyshaan ou à des réfugiés. Les elfes astraux étant virtuellement immortels, il est aussi possible de parler à des témoins directs des évènements de la Guerre des Couronnes !

Les éléments ci-dessus peuvent aussi être adaptés avec la Descente, les elfes astraux (ou Makizid…) étant les seuls à se souvenir de cet évènement.


Une autre idée consisterait à incarner des personnages vivant à l’époque des Guerres des Couronnes. Avec cette idée, les joueurs vont devoir naviguer dans les intrigues politiques, les batailles épiques et les alliances précaires pour survivre à cette période troublée et protéger leur peuple contre la destruction. C’est une époque tragique, qui peut donc être un cadre parfait de campagne.

2 réflexions sur “Histoire des Royaumes Oubliés : les Guerres des Couronnes

  1. Ping : Les Royaumes Oubliés, qu’est-ce que c’est? – Journal d'un Curieux

  2. Ping : Histoire des Royaumes Oubliés : les suites des Guerres des Couronnes, ou l’histoire des elfes pendant le Temps des Fondateurs – Journal d'un Curieux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s