La colonisation de Mercure

Bonjour à tous !

Le catastrophisme est à la mode. J’en veux pour preuve les commentaires que j’ai pu lire, sur Facebook, sur mon article sur la terraformation : en substance, on y déplorait l’inanité du concept même de terraformation ou de conquête spatiale, l’Humanité (cette sale race) étant condamnée à succomber aux excès divers et variés (etc etc). Cela me surprend toujours un peu, tant l’idée de « polluer » Mars me paraît saugrenue (augmenter l’effet de serre ne serait peut-être pas une si mauvaise chose…).

Alors, cédons aux sirènes du catastrophisme pour les besoins de l’article : la biosphère s’effondre, le réchauffement climatique rend impossible la vie sur Terre. Il faut coloniser d’autres planètes. Comment faire cela?

A noter que, pour ceux que le catastrophisme ambiant ennuie, vous pouvez aussi lire cet article par curiosité.

Commençons par Mercure, point de départ de « l’intrigue » du regrettable roman 2312. Pourquoi commencer par Mercure? Parce que c’est la première planète du système solaire, en partant du soleil et que j’ai quelques lectures sur la Lune, sur Mars ou les habitats spatiaux avant de m’aventurer sur ces gros morceaux.

PIA00437_orig.jpg
Première photographie de Mercure, prise par la sonde Mariner 10 en 1974.

Lire la suite

La terraformation, qu’est-ce que c’est?

Bonjour à tous,

Voilà un concept dont vous avez déjà très certainement entendu parler et qui relève, de toute évidence, de la science-fiction ou des douces rêveries de scientifiques aimant à imaginer un avenir futuriste.

Mais, avec l’émergence du New Space, qu’illustre notamment la liste des missions d’exploration du système solaire, un doute peut nous saisir : la terraformation relève-t-elle encore de la science-fiction? Ou est-elle une étape possible de notre évolution technologique, quelque chose dont nous verrons les débuts de notre vivant, peut-être? Voire, soyons fous, non pas une étape possible mais une étape nécessaire pour l’Humanité?

Ces questions sont légitimes. Je vous propose dans cet article quelques éléments de réponse et de réflexion sur le sujet.

Lire la suite

2312, de Kim Stanley Robinson : déception, terraformation et transhumanisme.

Bonjour à tous !

J’ai décidé de tout vous dire dès le titre. Une stratégie originale, mais ma foi, autant annoncer directement la couleur. Voici un roman, sorti en français en septembre 2017 aux éditions Actes Sud, que j’attendais avec une immense impatience. Imaginez donc : voilà un livre de Kim Stanley Robinson, l’auteur des chefs-d’oeuvres Mars la Rouge, Mars la Verte, Mars la Bleue (oui, les titres ne sont pas très recherchés, mais le contenu ! Le contenu ! Quel réalisme, quel travail !). Un livre qui promet de s’inscrire dans la continuité de la fameuse trilogie martienne. Mieux que de s’inscrire dans la continuité : plutôt que de se borner à la colonisation et la terraformation de Mars, on va passer à la vitesse supérieure en étendant la chose à tout le système solaire !

Comment ne pas être impatient?

9782330075347.jpg
Une chouette illustration pour un boulot d’édition de qualité. Merci Actes Sud.

De si grandes attentes, vous l’avez compris, ne peuvent que conduire qu’à une grande déception. Mais, malgré ma tristesse, je ne regrette pas d’avoir lu ce livre.

Lire la suite